Arrêtons de jeter notre argent à la poubelle !

Te rappelles-tu de la dernière fois où tu as jeté délibérément de l’argent à la poubelle ? Tu vas sans doute me dire que ça ne t’est jamais arrivé et que ma question est un peu bête. Et pourtant !

Laisse-moi te poser la question autrement : te rappelles-tu de toutes ces fois où, fouillant dans la cuisine, tu es tombé sur des produits que tu as mis direct à la poubelle, parfois encore dans leur emballage d’origine ? Aahh je pense que ta réponse a changé, je me trompe ? Rappelles toi maintenant de quand était la dernière fois … Hier? Cette semaine? La semaine dernière ? Le mois dernier ?

Eh oui, on l’a tous fait  et il faut prendre conscience que c’est de l’argent que l’on met direct à la poubelle.

 

Hélas, bon nombre de Français en font de même. On ne réalise pas toujours, mais en moyenne chaque personne jette pas moins de 20 kg de nourriture de chaque année. Ce qui représente 400€ que chacun jette par an !!!

Le plus surprenant, c’est que dans tout ce gaspillage, 7KG des produits jetés sont encore emballés. A l’échelle mondiale c’est 1/3 des aliments produits qui finissent à la poubelle.

Résumé du gaspillage alimentaire en France

Copyright fne.asso.fr

Une grande partie de ce gaspillage est causée par un code magique à six chiffres présent sur chaque produit. Tu vois de quoi je parle ?  Oui, oui, c’est bien ça la fameuse date qui est gravée sur tous les produits que l’on achète. Mais sais-tu vraiment à quoi elle correspond ? Examinons-la de plus près. Cela te permettras très certainement de limiter le nombre d’euros que tu met à la poubelle chaque année.

 

As tu remarqué qu’il y a deux types d’inscription sur les produits ? La confusion est toutefois très facile car souvent on se focalise uniquement sur les chiffres. En plus, les industriels, ne nous aident pas car souvent la date est inscrite seule sur un coin du produit bien loin de l’indication qui nous précise à quoi elle correspond. En fait, il y a deux types de date sur les articles que nous allons examiner de plus près.

« A consommer jusqu’au … »

Quand la date est précédée de la mention « à consommer jusqu’à… » il s’agit d’une date limite de consommation ou DLC.

La DLC est réservée aux produits sensibles et il faut la respecter avec une tolérance de 1 ou 2 jours mais pas plus. En effet, les industriels prennent une marge pour nous éviter certains risques mais il vaut mieux ne pas prendre trop de risque passé ce délai.

Pour éviter d’avoir à les jeter, on achète les quantités dont on a besoin et on pense à bien les mettre en évidence dans le réfrigérateur pour éviter de les oublier.

Dans cette catégorie, on retrouve les produits tels que les charcuteries, la viande, le poisson, la crème fraîche, les plats préparés …

 

« A consommer de préférence avant le … »

Quand la date est précédée de la mention « à consommer de préférence avant le … » il s’agit d’une date de durabilité minimale ou DDM. Avant on parlait de DLUO ou date limite d’utilisation optimale. Je préfère l’ancienne appellation, car pour moi, elle est plus parlante. En fait, la DDM est une date définie par les industriels et est souvent indicative. En effet, passé cette date, tu ne risques aucune intoxication, car elles s’appliquent aux produits assez stables. Le seul risque que l’on prend après la DDM c’est que le produit soit moins “bon” (je parle de goût, saveur, odeur) ou moins “riches” (je parle de bienfaits nutritifs). Rien de bien ne grave: le MacDo n’est pas forcement “bon” ni « riche » en nutriment et tout le monde y va.  🙄  😀  🙄 

Il faut savoir qu’en fonction du format de la date, on a plus ou moins de marge :

  • La date est au format jour et mois pour les produits qui ont une durabilité inférieure à 3 mois.
  • La date est au format mois et année pour tous ceux qui ont une durabilité comprise entre 3 et 18 mois.
  • Le format année est réservé aux produits avec une durabilité supérieure à 18 mois.

Avais-tu déjà remarqué la différence entre ces deux types d’indication ? Et savais tu faire la différence entre les deux ?

J’espère que désormais, tu seras plus attentif aux indications avant de mettre ton argent à la poubelle aveuglément.

 

Point d’attention. Le bon sens reste de mise peu importe les indications de date. Face à de la moisissure ou une odeur étrange (à moins que ce soit du fromage 😀 ), vaut mieux jeter que de se rendre malade. Mais ne t’en fais pas, tu peux manger des aliments “périmés “sans risquer quoi que ce soit. 

  

Gaspillage alimentaire ? Disons stop …

Pour t’aider à faire le tri et limiter le gaspillage, voilà quelques aliments qu’on peut consommer sans risque bien après leur “date”:

Le lait UHT fermé Lait UHT

À savoir : Le lait et l’alcool, représentent 24% des produits jetés,

Le lait UHT quand il est fermé peut se conserver jusqu’à 2 mois après la DDM.  Il n’en deviendra pas dangereux mais perdra progressivement ses vitamines et ses sels minéraux.

 

Les œufs

Tu as sans doute remarqué la date inscrite sur les coquilles des œufs . Elle correspond bien souvent au jour de la ponte pour servir de référence. Si tu es un adepte des œufs à la coque, il est conseillé de les consommer dans les 9 jours après la ponte. Pour toutes les autres cuissons, la DDM d’un œuf est fixé à 28 jours après la ponte, durée pendant laquelle l’œuf est considéré comme « frais ».

Si la coquille est fendue, ne réfléchis pas et jette directement, car les microbes peuvent rapidement se développer à l’intérieur.

 

En dehors de ces indications, tu peux vérifier l’état de fraîcheur de ton œuf avec 3 astuces :

  • Secoue-le légèrement près de ton oreille. Si tu entends un bruit distinct, c’est que ton œuf n’est plus bon, alors poubelle.  
  • Plonge-le dans un verre d’eau froide. Si ton œuf flotte à la surface -> poubelle. S’il reste au fond ou remonte légèrement, tu peux encore le consommer cuit.
  • Enfin, si en cassant ton œuf, tu vois que le blanc est très liquide attention, ton œuf est plus très très frais

Les yaourts

Une des choses qui a tendance à se perdre au fond du frigo, c’est le dernier yaourt du pack qu’on avait complètement oublié.  On le retrouve par hasard et trop souvent, il finit à la poubelle. Alors que les yaourts sont par définition des produits acides faits de ferments lactiques vivants. Donc, rien à craindre, passé la DDM tu as jusqu’à 3 semaines. Ton yaourt deviendra progressivement un peu plus acide mais cela ne présente pas de risque pour la santé.  Il faut bien sûr veiller à respecter la chaîne du froid et les conserver au frais.

Attention cependant à certains signes, qui indique la direction de la poubelle, peu importe la date :

  • Moisissures
  • Texture trop liquide
  • Odeur désagréable
  • Opercule gonflé

Les produits secs : riz, pâtes …

 

Le riz et les pâtes, comme tous les produits du rayon sec (sucre, céréales, noix, lentilles, purée ou farine) ont une durée de conservation très longue. Tu peux les consommer jusqu’à plusieurs années après la date affichée sur le paquet. Ils perdront juste de leurs qualités gustatives petit à petit. Aucun risque à condition de les stocker à l’abri de l’humidité. Les bocaux en verres sont d’ailleurs très pratiques pour conserver tous les produits secs, en plus d’être supers esthétiques.

 

Les conserves

Les conserves comme les produits secs se conservent plusieurs années après leur DDM (jusqu’à 10 ans). Il faut juste s’assurer que la boîte n’est ni abîmée, ni rouillée ni gonflée. 

 

Le chocolat

 

Bon, pour ce point là. J’avoue que c’est plus rare qu’une tablette est le temps de périmer dans le placard. C’est le genre de petit truc qu’on n’oublie pas. Mais, sait-on jamais, si tu n’es pas aussi gourmand que moi, saches que tu as 2 ans après la date limite pour le déguster.

Attention, si une pellicule blanche recouvre ta tablette, il faudra la jeter même si c’est à contre cœur.

 

Conclusion

Bien sûr avant d’en arriver à la date dépassée, une consommation responsable peut nous alléger de bien des réflexions.  En achetant ce dont on a besoin en quantité nécessaire, cela évite de se retrouver avec tant d’aliments qui périment. Je pense que nous serons d’accord si je te dis qu’on a bien mieux à faire de notre argent que de le mettre à la poubelle

J’espère vraiment que la prochaine fois que tu tomberas sur une date passée, tu te souviendras de cet article pour mieux savoir quoi en faire.

Rappelles toi : en France, une personne sur dix a du mal à se nourrir (selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ou ADEME).

 

Quelques trucs supplémentaires:

Les fruits et les légumes

Est ce que tu sais, qu’à eux seuls, ils représentent 50% des produits jetés (31% de légumes, 19 % de fruits) ? Qu’ils soient abimés, percés, trop mûrs ou que tu sais que tu n’auras pas le temps de les manger à temps … Il suffit qu’il ne soit pas parfait pour qu’ils finissent à la poubelle. Oui ils sont fragiles et il faut être vigilant.

Mon astuce anti-gaspillages : couper les fruits abîmés ou que je n’aurais pas le temps de manger avant qu’ils ne pourrissent et les congeler pour faire des smoothies plus tard. Méga pratique le matin quand on est pressé: un yaourt ou un peu de lait avec quelques fruits et hop un petit déjeuner plein de vitalité. 

La congélation

Lorsque tu congèles des aliments, la multiplication des bactéries est stoppée. Tu peux ainsi consommer des produits plusieurs mois après la DLC (à condition de les avoir congelés avant bien sûr). Au moment de les consommer, le goût peut être légèrement modifié mais aucun risque pour la santé. Une fois décongelé, il faut consommer le produit assez rapidement et ne surtout pas le recongeler. 

No Comments